Toute l’actualité automobile sur le blog infos-automobile.fr

«

»

nov
20

Marseille, championne des bouchons !

L’index de trafic TomTom vient de livrer son palmarès 2013 des villes les plus congestionnées. Sans surprise, Marseille l’emporte devant Lyon et Paris, alors que Lille et Strasbourg sont les meilleures élèves en France. La cité phocéenne est-elle amenée à rester perpétuellement bouchée ? Pas si sûr…

Pare-chocs contre pare-chocs, impossible de passer une vitesse ni de dépasser les 30 km/h, coups de klaxon… Tout le monde sait combien les embouteillages peuvent agacer. S’ils se passeraient volontiers de ce titre honorifique, les « champions » des bouchons en France sont les Marseillais, la cité phocéenne affichant un taux de congestion moyen de 40 %. Concrètement, cela signifie que les rues de la ville sont encombrées en moyenne plus des deux-tiers du temps. C’est TomTom, la société spécialisée dans les GPS, qui vient de révéler cette information avec son classement annuel des agglomérations les plus touchées par le phénomène.

5,6 milliards de coût par an

Avec 36 % de congestion, Paris arrive en deuxième position de ce classement, devant Lyon et Nice (31 % chacune). À l’inverse, Lille et Nantes peuvent se targuer d’être les moins congestionnées des grandes villes françaises, avec un taux de 21 % chacune, devant Strasbourg et ses 24 %. Pour quitter sa place de bonnet d’âne, Marseille espère beaucoup des promesses faites ces derniers jours par le gouvernement, avec plus de 3 milliards d’euros d’investissement dans les transports et la construction d’une nouvelle rocade. Un cabinet d’études a par ailleurs évalué que les embouteillages en France coûtaient chaque année 5,6 milliards d’euros en perte de temps et en carburant inutilement consommé.

D’après vous, quelles sont les solutions envisageables pour réduire la congestion des centres-villes ?

4 commentaires

  1. SAINDON a dit :

    Quelle blague, Nantes était la plus embouteillée il y a 2 ou 3 ans et par miracle depuis qu’Ayrault est ministre, et la levée de boucliers des élus locaux, elle devient une des plus fluide. Si l’enquête concerne la ville intra muros, c’est logique, le centre ville est interdit à la circulation, seuls bus et vélos peuvent circuler. Si l’enquête tient compte du périphérique, venez faire un tour.

  2. ARNAUD a dit :

    La démonstration est faite que le développement des transports en commun n’est pas une solution suffisante.
    Je pense que la première chose à faire est de créer des parkings avec des données sur smartphone pour les places libres, car les véhicules qui cherchent une place encombrent la chaussée.

  3. joji a dit :

    Créer des parkings relais avec tarif attrayant cumulant transport et parking, il y a des zones très mal desservies voir pas du tout ou il est impossible de ne pas prendre sa voiture

  4. Latyna a dit :

    C’est l’apanage des villes bordées par la mer mais le pire pour Marseille qu’outre la mer elle est également enclavée par des collines, ce qui limite considérablement le contournement. Et puis ce sont les expatriés marseillais qui tous les jours quittent leur petit village tranquille et non pollué qui viennent tous les jours envahir la ville et dédaignent les transports en commun comme les TER et les bus. Alors seule solution un péage de 50 € pour pénétrer dans la ville comme pour Londres.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>