Toute l’actualité automobile sur le blog infos-automobile.fr

avr
10

Contre-visites : quelles sont les marques qui y échappent le plus ?

Classic American Car on South Beach, Miami.Simplauto.com, comparateur de prix du contrôle technique, a analysé les données de l’Organisme technique central (UTAC-OTC) pour établir un palmarès des constructeurs qui nécessitent le moins de contre-visites. Quelles sont les meilleurs marques ? Qui sont les mauvais élèves ? Quelles sont les conséquences pour le porte-monnaie de l’automobiliste ?

Dans le palmarès des plus gros constructeurs, les trois places du podium sont occupées par deux constructeurs japonais et un allemand. Ainsi Toyota enregistre un taux de contre-visites de 9,54 %, Suzuki de 11,58 % et Mercedes Benz de 14,15 %. Et dans le top ten, s’affichent Audi , Nissan, Hyundai, Citroën, BMW, Volkswagen et Seat oscillant entre 14,78 % et 19,34 %. Les performances sont bien moindres chez Fiat qui se retrouve en queue de peloton avec près d’une voiture sur quatre (24.01%) devant faire un petit tour par le garage et terminer en contre-visite. Renault se classe avant-dernier avec 21,51 %, juste devant Opel avec 20,32 % de taux de contre-visites.

Un prix à 3 variables : contrôle technique + réparations + contre-visite

Pour rappel, les prix du contrôle technique sont librement fixés par les professionnels. Ainsi, selon Simplauto, qui a aussi analysé les pratiques tarifaires, la moyenne en France s’établit à 66 €. Mais attention aux disparités : le contrôle technique coûte en moyenne 80 € à Paris contre 64,70 € dans une ville de taille moyenne. Autre paramètre : le type de véhicule qui peut faire augmenter la facture. En ce qui concerne la contre-visite, elle tourne autour de 25 €. Enfin, le prix de votre passage au garage entre les deux visites dépendra du type de travaux à effectuer et du temps que le mécanicien devra y passer… Préparez-donc bien votre véhicule pour ne perdre ni trop de temps ni trop d’argent !

avr
03

Abaisser l’âge de la conduite accompagnée à 15 ans, est-ce bien sérieux ?

Logo_conduite_accompagneeLe Conseil national de la sécurité routière (CNSR) serait en train de plancher sur un projet d’abaissement de l’âge de la conduite accompagnée à 15 ans, d’après le magazine Autoplus. Une solution qui permettrait de réduire les risques d’accidents des jeunes conducteurs une fois le permis en poche…

18 % des accidents sont causés par les jeunes conducteurs. Mais ceux qui sont passé par l’AAC (Apprentissage anticipé de la conduite) sont deux à trois fois moins impliqués dans des accidents. Face à ce constat, le CNSR prévoit de mettre en place, dans le cadre de la prochaine réforme du permis de conduire, un abaissement de l’âge minimal pour la conduite accompagnée à 15 ans au lieu de 16 ans actuellement. Objectif ? Proposer une formation en trois ans permettant de gagner davantage d’expérience avant de se retrouver seul au volant. La distance à parcourir passerait alors de 3 000 km à 4 000 km.

Des avantages financiers

Pour passer le permis de conduire classique, les candidats doivent débourser 1 665 € en moyenne contre 1 110 € pour ceux qui optent pour la conduite accompagnée. Cette différence de 555 € s’expliquerait notamment par un meilleur taux de réussite pour ces derniers à l’examen de conduite. 70 % obtiennent en effet le permis de conduire du premier coup contre 50 % ayant bénéficié d’un apprentissage classique. Les recalés doivent alors payer des frais supplémentaires pour pouvoir se présenter de nouveau à l’examen.

Que pensez-vous de ce projet ? Vous semble-t-il pertinent ? Ou pensez-vous que les jeunes de 15 ans ne sont pas assez matures pour prendre le volant, même accompagnés ?

mar
26

Stationnement : la guerre aux voitures est déclarée !

contravention de stationnementUne récente étude nationale révèle que deux tiers des communes ont augmenté leurs tarifs de stationnement ces dernières années. Objectif : encourager les automobilistes à emprunter les transports en commun et au passage renflouer leurs caisses. Une tendance qui ne devrait pas aller en s’arrangeant…

C’est le magazine Auto Plus qui a publié le 21 mars dernier une étude passant au crible le tarif du stationnement sur 5 ans de 81 communes réparties sur l’ensemble du territoire national. Le constat général est clair et sans appel : toutes les villes qui ont bien voulu divulguer leurs chiffres ont augmenté leurs tarifs sur la période, à l’exception d’une seule ! Le bon élève en la matière s’appelle Auxerre, chef-lieu du département de l’Yonne. À l’inverse, le top 5 des villes les plus chères est Le Mans (2,50 euros de l’heure), Roubaix, Nantes, Rennes et Bayonne. Paris est hors-catégorie avec ses 3,60 euros de l’heure.

Bientôt des PV supérieurs à 30 euros ?

Et le pire est encore à venir. En effet, un tiers des villes interrogées ont d’ores et déjà annoncé leurs intentions de poursuivre la hausse des tarifs d’ici les 5 prochaines années. Alors qu’elles auront aussi la charge des PV de stationnement à partir du 1er janvier 2016, près de la moitié d’entre elles souhaiteraient une hausse de l’amende, qui coûte actuellement 17 euros. Des PV de 20 à 30 euros et même supérieurs à 30 euros sont envisagés par certaines municipalités ! Objectifs officiels invoqués : fluidifier la circulation et inciter l’emprunt des transports en commun. Objectif officieux : renflouer les caisses de la mairie…

Que pensez-vous des résultats de cette étude ? Trouvez-vous normale la hausse des tarifs de stationnement en ville ?

mar
19

Mesures anti-pollution, fonctionnent-elles vraiment ?

Exploring the worldPour assainir l’atmosphère à Paris, le gouvernement a mis en place, le 17 mars dernier, la circulation alternée selon la plaque d’immatriculation. Aurait-il pu s’y prendre autrement ? Oui, au regard de ce que font certains voisins européens ou de ce que proposent certaines personnalités politiques.

– Le péage urbain

Où ? À Londres et dans les grandes villes de Scandinavie.

En quoi ça consiste ? Pour accéder au centre-ville, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée (10 livres par jour dans la capitale anglaise). Le péage s’applique les jours de la semaine et est levé le week-end.

– La généralisation du 30 km/h

Où ? À Paris, si la candidate PS Anne Hidalgo est élue et tient l’une de ses promesses de campagne.

En quoi ça consiste ? À généraliser la limite de vitesse à 30 km/h au sein de la capitale et à réduire la vitesse autorisée à 70 km/h sur périphérique. D’après les experts, la baisse de la vitesse permet de faire diminuer significativement le rejet de CO2 dans l’air.

– L’interdiction des véhicules les plus polluants

Où ? À Rome et Lisbonne

En quoi ça consiste ? À interdire l’accès au centre-ville les véhicules sans catalyseur. Une mesure jugée discriminatoire par certains, qui considèrent qu’elle pénalise les revenus les plus modestes. Cas un peu différent en Suisse, où il existe une prime pour les voitures équipées de filtres pour particules fines.

– La gratuité des transports en commun

Où ? A Tallinn, capitale de l’Estonie

En quoi ça consiste ? Il s’agit de la seule capitale d’Europe qui a décrété depuis début 2013 la gratuité totale des bus, tramway et trolleybus toute l’année. Les 50 millions d’euros annuels de la mesure sont payés par les impôts.

Pour vous, quelle est la meilleure mesure ? En existe-t-il d’autres plus efficaces ?

mar
12

Vente automobile sur Internet : gare aux pièges !

Fast internetLe commerce en ligne se généralise, y compris dans le domaine automobile : en 2020, 7 véhicules neufs sur 10 devraient être vendus via Internet. Un mode de transaction pratique mais qui peut néanmoins comporter quelques risques. Voici quelques conseils.

Le e-commerce n’a pas de limites : après les produits culturels, l’informatique et la high-tech, ce sont les voitures qui devraient bientôt majoritairement se vendre sur le Net. C’est ce que croit savoir le cabinet Frost & Sullivan, qui vient de révéler les résultats stupéfiants de son étude : 70 % des ventes de véhicules neufs dans le monde devraient être conclues via Internet à l’horizon 2020. De véritables concessions virtuelles devraient prochainement voir le jour, selon le modèle du point de vente numérique Audi City, expérimenté depuis 2012 par le constructeur allemand. Les acheteurs intéressés peuvent configurer leur futur véhicule grâce à des tables interactives et des écrans géants.

Essayer avant d’acheter

Mais une fois la configuration effectuée, ils doivent encore se rendre dans une concession pour signer le bon d’achat. Car c’est bien la principale limite de ce mode de consommation : pour s’assurer qu’un véhicule vous convient, mieux vaut quand même pouvoir le voir en vrai et l’essayer avant de l’acheter. Attention aussi à bien vous assurer que le site Internet par lequel vous faites une transaction est sûr et agréé. Si c’est le cas, alors n’hésitez pas à rejoindre la tendance et à surfer sur la toile à la recherche de votre futur bolide !

Que pensez-vous de ce mode de consommation ? Estimez-vous que le e-commerce va se généraliser pour le domaine automobile dans les années à venir ?

mar
05

Le meilleur du pire des habitudes des Français au volant !

Cabriolet sunsetUne étude récemment parue révèle les bonnes et mauvaises attitudes des automobilistes dans sept pays de l’Union européenne. Si les Français sont plutôt de bons élèves en ce qui concerne le téléphone au volant ou la ceinture de sécurité, ils sont en revanche plus agressifs que la moyenne et particulièrement inquiets des méfaits de l’alcool au volant.

Alcool et somnolence, le duo qui fait peur

C’est la société Ipsos qui a été chargée par Vinci Autoroutes de mener une enquête auprès de 7 000 automobilistes de sept pays européens (France, Allemagne, Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Suède). On y apprend que nous autres Français sommes plus inquiets que la moyenne des méfaits de la somnolence et de l’alcool au volant. Ce sont pourtant les Belges qui reconnaissent le plus souvent conduire avec un taux d’alcoolémie au-dessus de la limite autorisée (25 % des sondés, contre 17 % côté Français).

La mauvaise réputation des Méditerranéens…

Autre enseignement de cette étude : les conducteurs issus des pays latins – Espagne en tête, suivie de l’Italie et de la France – sont considérés comme les moins responsables… contrairement aux Suédois. D’après nos voisins européens, nous aurions l’insulte facile. Les Espagnols sont quant à eux critiqués pour leur utilisation intempestive du klaxon et les Italiens pour leur utilisation du téléphone trop fréquente au volant.

Les Français au top des nouvelles technologies

Enfin, cette enquête permet de s’apercevoir que nous sommes plus friands des nouveaux outils d’aide à la conduite : GPS, dispositif d’alerte radar, limitateur de vitesse. Il n’y a que concernant le régulateur que les Suédois nous devancent.

Et vous, que pensez-vous de la conduite des Français par rapport à celle de nos voisins européens ?

fév
26

Après le iPod, le iPhone et le iPad, bientôt la iCar ?

icar-tableau-de-bordLes insatiables ambitions d’Apple n’ont décidément aucune limite : l’entreprise pourrait exaucer le rêve de nombreux geeks et fans de science fiction en concevant un modèle de véhicule, baptisé la iCar. Une nouveauté qui s’inscrirait dans la lignée du boom actuel des objets connectés au service de l’automobile.

C’était l’un des grands rêves de Steve Jobs, l’ancien gourou d’Apple décédé en 2011 : que la fameuse marque à la pomme fasse son entrée dans le monde de l’automobile. Un rêve qui pourrait bientôt devenir réalité à en croire les médias américains, qui relaient ces derniers jours l’information selon laquelle la firme, reine des nouvelles technologies, serait sur le point d’acheter le constructeur Tesla Motors. En 2007 déjà, Volkswagen avait été contactée en vue de concevoir le premier véhicule connecté au monde. Si le projet de la iCar aboutit, celle-ci pourrait être dotée d’un tableau de bord avec un écran géant tactile, semblable à celui de l’iPad.

La voiture sans pilote de Google

Les entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à s’intéresser à l’automobile, en vue de révolutionner les habitudes des conducteurs. Google planche actuellement sur une voiture autonome sans chauffeur, qui pourrait être commercialisée à l’horizon 2020. Autre projet en cours : une Nissan qui se pilote avec un téléphone, comme dans James Bond !

Comment imaginez-vous la voiture de demain ? Pensez-vous que les nouvelles technologies vont changer nos rapports à l’automobile ?

Page 2 sur 3612345101520Dernière page »